Les aides financières pour la téléassistance

Les aides financières pour la téléassistance sont multiples et méritent d’être connues : les abonnés Allovie peuvent par conséquent y prétendre. Certains dispositifs sont accessibles à tous sans conditions… Quand d’autres aides dépendent du niveau d’autonomie de la personne âgée. Allovie fait le point pour vous et vous conseille. 

les-aides-financières-pour-la-téléassistance-3-1

Le crédit d’impôt est la première des aides financières pour la téléassistance

Le crédit d’impôt est un dispositif accessible à tous les abonnés Allovie, qu’ils soient imposables ou non. En effet, si l’abonné est imposable, il pourra déduire 50% de ses frais de téléassistance, lors de sa déclaration d’impôts. Mais si l’abonné n’est pas imposable, le dispositif fonctionne aussi ! L’Etat remboursera 50% des frais liés à la téléassistance. Le crédit d’impôt est donc un dispositif plus que bienvenu parmi les aides financières pour la téléassistance. Plus d’infos sur comment déclarer sa téléassistance aux impôts. A noter que le plafond des dépenses annuelles retenues, tous services à la personne confondus est de 12000€.

L’APA est une des principales aides financières pour la téléassistance

L’APA, aussi appelée Allocation Pour l’Autonomie est une aide qui s’applique pour plusieurs services, dont la téléassistance Allovie. Pour en bénéficier, il convient de faire un dossier. Plusieurs organismes peuvent vous aider pour cela, notamment le Conseil Départemental. Néanmoins, si cela est plus simple pour vous, le CCAS peut aussi vous accompagner avec l’APA. En effet, le Centre Communal d’Action Sociale, géré par votre commune, a l’habitude de ce type de demandes. Il y en a dans toutes les villes, c’est donc un service de proximité accessible facilement pour des personnes âgées ou isolées. Une fois le dossier déposé, un(e) assistant(e) sociale se déplacera chez la personne âgée afin de définir son niveau de GIR.

Les différents Groupes Iso-Ressources – GIR

Le passage de l’assistant(e) sociale chez la personne âgée permet de définir une évaluation sur le niveau d’autonomie de la personne. On appelle cela le GIR. Il existe 6 niveaux de GIR, de GIR 1 à GIR 6. Le niveau de GIR ouvre différents droits à des aides financières pour la téléassistance. En effet, uniquement les 4 premiers niveaux de GIR ouvrent les droits à l’APA. Par exemple le GIR 4 est défini de la manière suivante : 

“Personnes âgées n’assumant pas seules leurs transferts mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l’intérieur de leur logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l’habillage.”

Ainsi, seules les personnes entrant dans cette situation, ou ayant encore moins d’autonomie, peuvent bénéficier de l’APA. De plus, des conditions de revenus entrent en considération. En effet, au-delà de 815,84€* (*valeur en 2021) de ressources mensuelles, le bénéficiaire de l’APA commencera à participer aux frais de son plan d’aide. 

les-aides-financières-pour-la-téléassistance-3-1

L’aide à la téléassistance par la CARSAT

La CARSAT est la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail. Elle est notamment bien utile pour les personnes du groupe GIR 5 et GIR 6, à savoir des personnes âgées qui ont encore de l’autonomie. En effet, le GIR 5 se définit par exemple comme :

“Personnes âgées ayant seulement besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage”.

Ainsi, cette population n’étant pas éligible à l’APA, la CARSAT devient une des aides financières à la téléassistance. L’aide de la CARSAT est calculée sur un pourcentage de prise en charge, suivant les revenus. Il convient de se rapprocher de la CARSAT directement ou de la Caisse d’Assurance Maladie, qui sera en capacité de vous aider. Une nouvelle fois, les CCAS peuvent être un support précieux pour ces démarches administratives.

Le retour d’hospitalisation

En cas d’hospitalisation, l’assistant(e) sociale de l’hôpital, en concertation avec la famille, prépare ce que l’on appelle l’ARDH, l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation. Cet ARDH permet à la personne de profiter de différentes aides financières pour la téléassistance suite à une hospitalisation. Cette aide dure normalement 3 mois et peut être renouvelée pour quelques mois. Elle représente une aide ponctuelle d’urgence, suite à l’hospitalisation.

Les autres aides financières pour la téléassistance

En plus de l’APA et de la CARSAT, d’autres organismes peuvent vous aider à financer la téléassistance Allovie. Les mutuelles peuvent par exemple proposer des forfaits. De plus, certaines communes font le choix de financer tout ou partie de la téléassistance de leurs administrés âgés. Enfin, certains régimes spéciaux bénéficient aussi d’aides, tels que les mineurs, les retraités de la SNCF, ou encore des militaires à la retraite. Ainsi, il est parfois possible de bénéficier d’une téléassistance gratuite.

Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de déduire toutes ces aides avant de calculer le crédit d’impôt.

les-aides-financières-pour-la-téléassistance-3-1

Pourquoi choisir Allovie ?

Allovie est un acteur majeur de la téléassistance en France depuis 2008. Plus de 12 000 abonnés font confiance à Allovie pour leur maintien à domicile, que ce soit avec l’offre Allovie Classic ou Allovie Mobile. En effet, la téléassistance Allovie sécurise aussi bien au domicile qu’en extérieur, en promenade par exemple. Allovie est aussi et surtout l’acteur de téléassistance le mieux noté en France. Découvrez les avis sur Allovie.